Être bien chez soi

Un midi cette semaine, je suis allée marcher sur le terrain semi-aménagé d’un résident du village où je travaille. C’est un des avantage d’occuper un emploi dans une petite municipalité, on peut rejoindre le bois en quelques minutes à la pause-dîner. Dès mon entrée sous les grandes épinettes et parmi le tapis marbré de feuilles mortes et de neige, j’ai eu l’impression d’être chez moi. Un peu comme ce qu’on ressent quand on rentre  à la maison après quelques jours à l’extérieur. Je me sentais à ma place, dans un milieu accueillant et chaleureux. J’y suis restée à m’y balader de longues minutes, et j’ai peiné pour en sortir à l’heure du retour au boulot!
Les Bessonies (Cantal, France)
Certains se sentent chez eux dans leur ville natale, d’autres dans la communauté où ils ont décidé d’y acheter une maison et où ils travaillent depuis plusieurs années. Pour ma part, je prends de plus en plus conscience que ma maison, ce n’est ni tel village ou tel pays, mais simplement la nature – là où les espaces sont vastes et sauvages, là où la vie animale et végétale y règne. Peut-être est-ce pour cette raison que  porter ma maison comme une tortue me convient autant que m’enraciner à un endroit fixe… tant que la nature m’est accessible.
À chacun de trouver sa maison, son endroit où il est bien!
Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Méditation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s