Témiscouata, toi qui m’a vu fleurir

Hommage à une région d’accueil et de beauté incontestés,
le Témiscouata…

Dans moins de deux semaines, la vie m’amènera vers d’autres contrées, où nature sauvage et richesses méconnues se côtoient aussi, comme ici, dans le «Témis». Un brin nostalgique, un brin excitée, l’aventure se poursuit, la mienne, celle de Fleur au vent, et je pars disperser mon pollen ailleurs, pour mieux observer, admirer, explorer, apprécier ce monde ici-bas.

Saint-Louis-du-Ha! Ha!

Témiscouata, quand on y arrive, tes paysages à la fois denses et grandioses laissent paraître hameaux et villages au travers de tes vallées. Jeune mais à la fois dotée d’une histoire foisonnante, tu vis au rythme de tes ressources si précieuses. Les couleurs que tu revêts à chaque saison et à chaque coucher de soleil sont l’image d’une région éclatante par ses découvertes à y faire.

Bourdon et prunelle se complètent bien!

Témiscouata, ta forêt et tes lacs regorgent d’êtres vivants variés, animés, fertiles. Autant ta faune que ta flore valent leur découverte. Tu m’a permis de rester en contact avec ta nature vierge qui a tant à donner quand on prend le temps de la contempler, de l’admirer, de la respecter.



Lac Sload, Saint-Pierre-Lamy

Témiscouata, les gens qui t’ont choisi comme milieu de vie ont à coeur ton bien-être et ton épanouissement. Les rencontres et les échanges que j’ai vécus ici m’ont dévoilé des femmes et des hommes dynamiques, enracinés et fiers de leur milieu. Ces visages resteront soigneusement gravés en moi comme signe d’une population qui tient à la durabilité de son développement. 






Parmi les tussilages…

Témiscouata, tu m’auras vu fleurir, tu auras vu la chenille se transformer en papillon, tu auras accueilli l’oiseau migrateur le temps d’un arrêt pour s’y nourrir. Telle une terre fertile, tu as su m’offrir tes paysages, tes gens, tes opportunités et ta nature pour me donner la chance de m’approcher encore plus de ma vraie nature.


Merci, et à bientôt…

Publicités

4 Commentaires

Classé dans blog, Méditation

4 réponses à “Témiscouata, toi qui m’a vu fleurir

  1. Anonymous

    Bravo Élise, quel beau texte! Je te souhaite bon succès dans tes prochains défis en espérant te revoir chez nous au Témiscouata, le temps d'un passage ou plus longtemps….Bonne route ou plutôt bon vent!
    Caroline Chassé

  2. Anonymous

    La région perd encore une fois un être humain fascinant et combien agréable à côtoyer. Ton séjour parmi nous aura été beaucoup trop court. Je te souhaite de poursuivre ta route vers ton épanouissement et ta sérénité. Tu me manqueras. Bonne chance quand même. Reviens nous voir de temps en temps. Amitié.

  3. Anonymous

    Continues ton envol et j'espère de tes nouvelles sur les grands chemins de la vie! À bientôt| Goulimine

  4. …la chenille transformée en papillon, en très joli papillon… Ton texte est très touchant, encore plus pour tes lecteurs que tu as eu la chance de connaître et eux de te connaître. Tu as entamé une autre étape « géographique » pour découvrir sans fin les merveilles de la Gaspésie et l'accueil chaleureux des gens qui l'habitent, que tu sais partager généreusement avec tes proches. Je te souhaite d'heureuses rencontres et d'innombrables découvertes dans tous les domaines où tu choisiras de t'épanouir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s